© L’œil de Dom

Muchmuche Company - "Libreté"

Muchmuche Compagny

Muchmuche company voit le jour en 2008 à Besançon. Ses deux fondateur(trice)s, Paul Cretin-Sombardier et Mathilde Roy, s’installent près de Besançon où il/elle mettent en œuvre leur envie commune d’utiliser les possibilités offertes par la pluridisciplinarité du cirque nouveau. Il/elle s’emploient à faire cohabiter leurs techniques respectives, jonglage et équilibre, en vue de créer un nouveau moyen d’expression. La réflexion autour du mouvement, du geste et de l’expression est permanente, elle devient le corps de leur écriture circassienne. Évoluant par la suite entre les arts du cirque, de la danse et du théâtre, Muchmuche company continue aujourd’hui à métisser les techniques pour affirmer l’identité de leur langage. Le langage de la compagnie émerge dans les premiers spectacles, 3 up pirouette (en 2008), Personne ne peut réspirer à ma place (en 2009), se construit dans Texture (en 2011), Icare (en 2013) et poursuit son évolution dans Libreté (en 2015), Personne (en 2018) et prochainement dans Phusis (en 2020). Il propose une matière abstraite chorégraphique-circassienne appuyée sur une écriture dramaturgique. La partition physique exprime l’enjeu émotionnel de la scène, les corps sont des bouches, les mouvements sont des mots. En se substituant au langage verbal, ce nouveau langage est appelé à renouveler les perceptions de celui qui regarde.

 

"Le choix de "l’espace public" : La compagnie est née de l’envie de proposer un état de la recherche circassienne à un public non ciblé. Appuyé sur une logistique simple, nos spectacles prennent sens dans un cadre ouvert et brut et dans un rapport direct et frontal avec les spectateurs. Le bitume, l’herbe, le macadam, la terre sont envisagés comme autant de terrains d’expérimentation où nous nous plaisons à adapter des matières devenues évolutives. Les décors sont bruts, épurés voire inexistants. En revanche, les éléments naturels comme le vent, le soleil, la pluie ajoutent à chaque représentation une teinte différente, nuançant l’interprétation du propos."

© L'Oeil de Dom

 

"Libreté"

Deux personnages enfantins mettent en lumière ce qu’ils perçoivent du monde avec un coffre à jouet et un tableau à craie.
Traversés par le cirque et la danse, les corps racontent les adultes qu’ils fantasment.
De leurs jeux naïfs et perspicaces émergent des situations de pouvoirs, de dominations.

La poésie naît de l’insurrection de ces personnages qui inversent les rôles et redessinent un monde qui leur appartient .

 

"Libreté" un spectacle de Muchmuche Company from GRioTTe on Vimeo.

 

Les prochaines dates

- Libreté // Les 18 et 19 avril au festival Prise de cirque, à Dijon (21)
- Libreté // Le 12 mai à Cléron (25)
- Libreté // Le 27 mai à Plaisir-Grignon (78)
- Libreté // Le 2 juin à l'Odyssée du cirque, territoire de Belfort (90)
- Libreté // Le 24 juin au festival Un Singe en été, à Mayenne (53)
- Libreté // Le 22 juillet à Verdun (55)
- Libreté // Le 28 juillet au château de Chateauneuf en Auxois (21)
- Libreté // Le 5 aout dans les Vosges (88)

Posté le 27/03/18