test0

29juillet au 4 août 2018 | Le clown et la liberté du joueur

Ville:
Saint-Benin
Département:
Bourgogne

Descriptif

Du 29 juillet au 4 août à Saint-Benin (Bourgogne) - 7 jours
Frais pédagogiques : 350e
Pension complète avec cuisinière et repas délicieux: 210e

Du 6 au 11 août à Saint-Benin (Bourgogne) - 6 jours
Frais pédagogiques : 300e
Pension complète avec cuisinière et repas délicieux: 180e

Jouer de tout avec soi, nourrir son espace de création, prendre des risques avec la puissance de la douceur, embrasser le chaos humain, cultiver la détente pour devenir un instrument de la musique du monde en partant de sa singularité pour rejoindre l'universel. Avec le nez rouge, dérouler le tapis rouge de l'art de la chute, de l'expérience pour l'expérience, convoquer l'enfance et son innocence, laisser jaillir le brut, l'absurde, se laisser goûter l'art du contentement, du "c'est pas grave", rire jusqu'au larmes, brailler le feu des colères viscérales, réveiller le sensible, percevoir, percer à jour, plonger dans les obscurités pour les éclairer, les mettre au jour, accoucher de la poésie du chaos et de l'harmonie.

Danseuse à l’origine, je suis pédagogue depuis mes premiers pas dans la création. La transmission sous toutes ses formes anime mon élan de création. J’ai un goût invétéré pour la découverte. La rencontre du clown, après la danse et le théâtre, m’a ouvert des espaces de fouille et de risques magnifiques et illimités. J’ai eu une chance immense de le découvrir aux côtés d’Eric Blouet depuis 12 ans. Puis toutes mes observations des joueurs et joueuses rencontrées lors des labos clown ont participées au processus de transmission tel qu’il est aujourd’hui. Le yoga kundalini et le tantra, dans sa dimension exploratoire, nourrissent également mon approche. Ma posture de comédienne m’invite également à accompagner les joueurs en leur laissant le champ libre, me gardant de projeter toute idée sur le clown et ce qu’il est ou n’est pas ! Le clown est tout et rien et chacun l’invente à l’infini ! L’exigence est celle de l’implication au service de la découverte, de l’inconnu. C’est pourquoi j’accompagne le joueur à se dépouiller plutôt qu’à construire, à s’alléger pour ouvrir d’avantage d’espace interne pour que puisse jaillir la surprise, l’inattendu, hors de nos conditionnements sociaux. J’aime profondément jouer en nature afin de profiter de l’énergie vitale qu’elle offre. J’aime convoquer notre essence animale universelle. Pour cela notre corps et ses sensations nous offrirons un monde de perceptions ancrées dans le présent de l’instant.

Renseignements auprès de :
Carole Tallec
http://ciedelouvert.com/
Posté le 29-07-2018